Invitée du Mois – Annick Augier

Si mes tableaux vous étaient contés...

Valentina et moi avons une passion commune, je trouve : à travers notre art respectif, nous sommes des conteuses. Les gâteaux pour l’une, les tableaux pour l’autre. Quand je regarde les photos de ces créations, somptueuses, attendrissantes ou  touchantes, je comprends ce « reflet gourmand des envies et des rêves de mes clients » dont elle parle.

Mes contes à moi… Pardon, mes tableaux offrent une Source de lumière, d’espoir et d’inspiration à travers le récit qu’ils suggèrent. En tout cas, c’est ce que mes collectionneurs me disent.

Au commencement est le trompe l’oeil … Il y a déjà 20 ans, à Rome. Le regard accède à un monde imaginaire, au-delà d’un mur aveugle à l’origine. Des jardins vestiges/vertiges du passé, aux détails évoquant la présence d’un enfant. La promesse d’un futur où tout est possible…

Puis la maladie survient, deux cancers coup sur coup, et j’en sors vainqueur. Le trompe l’œil, aussi fascinant soit-il, n’est plus qu’une illusion. Comme ma vie. Je dois partir à la recherche de ma propre Vérité.

Pour guérir totalement, je deviens une passionnée en quête de sens.  J’enchaine l’étude puis la pratique de multiples thérapies alternatives et outils de développement personnel.

Une conséquence inattendue de ce long travail sur soi : je deviens thérapeute, presque malgré moi. Une sorte de palette art-thérapeutique voit le jour. Œuvres sur mesure, compositions personnelles et ateliers collectifs Mandala : autant d’opportunités pour des prises de conscience illuminantes. De l’illusion à la Vérité…

Mes toiles retracent ce premier périple : un chemin de femme vers la guérison, où le chaos intérieur se résorbe au fur et à mesure des épreuves surmontées. Chaque œuvre/étape en raconte l’aventure. Un petit bout d’histoire où chacun de nous peut s’y retrouver.annickblog1

C’est une œuvre hautement symbolique et encore figurative, osant quand même quelques incursions vers le surréalisme.

Des mots l’accompagnent. Beaucoup de mots. Assez pour en faire un livre. C’est le temps de l’écriture, à Londres : « Guérie par mon second cancer – De peintre en trompe l’œil à peintre de l’âme ».

Le temps passe, le retour aux racines, à Grenoble s’impose.  Il donne lieu à une incursion dans le monde de l’entreprise et ses valeurs, tout simplement humaines. Une recherche qui mêle symbolisme, figuratif et surréalisme, toujours accompagnée de mots, de peur que le spectateur ne comprenne pas ce qu’il voit.

Le deuil arrive. Se reconstruire exige un peu de patience. Et un beau jour, il est temps de renaitre ! Mon livre parait, s’offre au public. Et la peinture revient en force dans ma vie.  Deux, trois idées fortes guident cette exploration actuelle, toutes tournées vers l’espoir et la force de Vie :

  • Passage d'un univers à un autre
  • Puzzle de la vie en création
  • Matrices et autres profondeurs fascinantes, parce que sources potentielles de vie.

Et surtout, un désir de plus en plus exigeant : abandonner la forme évidente pour une suggestion qui laisse la place à l’imagination du spectateur.

Je sais de quel conte est née ma toile, mais chut ! C’est au tour de l’autre d’y mettre ses propres mots et de raconter sa propre histoire.

En vérité, mon art est une confession que je fais de mon plein gré, une tentative de tirer au clair, pour moi-même, mon rapport à la vie...C'est au fond une sorte d'égoïsme, mais je ne renonce pas à espérer qu'avec son aide, je parviendrai à aider d'autres gens à se comprendre. (Edvard Munch)

Annick Augier

Web: http://www.AnnickAugierArt.com/ Blog: http://blog.AnnickAugierArt.com/ Auteur de Guérie par mon second cancer A regarder Vidéos Youtube annick1annick2

Comment réaliser des gemmes en sucre pour décorer vos gâteaux ?

Depuis quelques semaines c’est venu très tendance de réaliser des gâteaux avec des gemmes ou améthystes dans la décoration. Je parle bien sur des pierres en sucre. On m’a mis au défi de faire également un !! J car j’ai un doctorat en transfert thermiques, n’est-ce pas ? La cristallisation est l’une des opérations physiques les plus anciennes pratiquées, avec l'évaporation de l’eau de mer pour isoler du sel. J’ai fait la même chose, mais avec le sucre par évaporation d’une solution en saturation. La cristallisation est lente et les cristaux ont des formes aléatoires, mais c’est le miracle de la physique comme pas mal d’autres choses ! Finalement c’est plutôt simple, mais très long à faire. Voici ma méthode pour réaliser une gemme sur de la pâte à sucre ou chocolat.
  • Réaliser une coque en chocolat (moulage) ou en pâte à sucre.
  • Remplissez-la d’un sirop de sucre en saturation.
  • Renfermez le tout dans une papillote d’aluminium.
  • Laissez poser plusieurs heures, voire plusieurs jours.
C’est si simple que cela ! Maintenant plus en détail : J’ai utilisé une coque en pâte à sucre (PAS), faite des deux couches de PAS : une blanche pour l’intérieur et une marron avec des marbrures violètes pour l’extérieur de la gemme.
  • Prenez donc un petit bol en verre, mettez un peu de papier ménage froissée pour créer le relief de la pierre et couvrez le tout du fils alimentaire. Cela évitera que la PAS colle au bol ou au papier. Posez votre pâte à sucre dans le moule ainsi crée et coupez l’excédent.
  • Dans une casserole faites bouillir une part d’eau avec 3 parts de sucre. Le sirop est prêt quand tous les cristaux de sucre sont dissouts. Colorez le sirop avec un colorant gel.
  • Versez le sirop chaud sur la pâte à sucre, et enfermez le bol dans une papillote de film aluminium.
  • Laissez poser en fonction de la taille des cristaux souhaites. Pour mes gemmes j’ai laissé poser entre 12 et 15h.
  • Sortez votre bol de sa papillote, versez l’excédent de sirop et enlevez les cristaux en trop ou mal formes.
  • Laissez séchez la gemme à l’air libre et coupez les bords avec un cutter affuté pour retrouver la ressemblance avec les vraies gemmes.
Attention : la taille des cristaux obtenus dépende des plusieurs facteurs :
  • Si en préparant le sirop il n’est pas assez concentré, vous n’allez pas obtenir des jolis cristaux. Pour vérifier la saturation vous pouvez ajouter un peu de sucre en plus et regarder s’il fond entièrement.
  • Plus la durée de pose est longue, plus le nombre des cristaux et leur taille sont importants.
  • Evitez de stocker votre gemme lors de la cristallisation dans un endroit de passage ou avec des vibrations. Cela ralentissera la formation de la structure cristaline.
  • Vous pouvez influencer la cristallisation en posant sur votre pâte à sucre, à l’intérieur de la gemme des morceaux de sucre candi.
Voilà, vous savez maintenant autant que moi ! Faites-moi voir le résultat de votre expérience de physique. J’en serai ravie de les partager sur ma page Facebook. Et n’hésitez pas à me poser toutes vos questions ! Amusez-vous bien !