Conservation en été des gâteaux décoré de pâte à sucre

Conservation en été des gâteaux – le piège des réseaux sociaux

Il y a trop des idées reçues dans le cake design français, que les uns et les autres repandent et font suivre sans aucun sens critique ou sans essayer de comprendre les phénomènes concernés. Comme à chaque fois, je vais vous parler d’un sujet fondamental de la pâtisserie / cake design. Je vous apporterai mes explications afin que vous puissiez vous faire votre opinion éclairée. Et comme d’habitude, je vais faire appel à la physique et au bon sens. On n’a pas besoin de plus pour obtenir tous nos réponses.

A chacun de mes articles concernant la série des conseils de l’été, je reviens à la même injonction. « En été conservez impérativement vos gâteaux au frigidaire, quelle qu’elle soit la décoration ou la méthode de couverture choisie ! » Il faut préférer une décoration un peu abîmée par l’humidité ou autre qu’un gâteau qui représente un risque sanitaire pour vos convives. Il n’y a aucune recette de gâteau qui peut se garder à température ambiante un jour d’été !!

Voici donc mes conseils afin de conserver vos gâteaux au frigidaire ou encore au congélateur avec un minimum de risque quant à leur joliesse. Comment je sais que cette technique marche bien? C’est toute simplement la physique qui me le dit. Mais pour vous rassurer, je l’ai testée bien des fois et elle est très fiable si appliquée à la lettre. 

Ceux qui sont habitués des sites et écoles anglo-saxonnes de cake design savent que cette méthode est enseignée depuis des lustres. Ils n’ont pas besoin de mes explications. En revanche je les incite vivement nous partager leur retour d’expérience, leurs autres astuces et découvertes.

Conservation au réfrigérateur des gâteaux décoré de pâte à sucre

Pour une conservation au réfrigérateur je conseil de pas décoré complètement votre gâteau. Stokez les modelages fragiles à part, à l’abri de l’humidité et de la lumière. Une boîte non-hermétique et quelques feuilles de papier ménage feront largement l’affaire.

Vous devez emballer votre gâteau dans une boîte en carton (de préférence épais). Veillez à ce que le carton ne touche pas le gâteau. Ensuite vous devez filmer soigneusement le carton. Pourquoi tant des précautions ? Le carton va absorber l’éventuelle humidité qui pourrait se condenser sur le gâteau. Le film alimentaire empêchera l’humidité de l’air ambiant de toucher le gâteau. Lors de la dégustation, vous devez sortir le gâteau au moins 30 minutes avant la présentation. Ne le déballez pas. L’humidité de l’air ambiant continuera se condenser sur le film alimentaire. Une fois arrivé à la température de la pièce enlevez le plastique et le carton. Réparez les petits dégâts qui peuvent apparaître dans la décoration, ajoutez les éléments de décoration fragiles que vous avez entreposés à part et présentez fièrement votre création.

Conservation au congélateur des gâteaux décorés de pâte à sucre

La réussite de cette conservation est essentiellement donnée par la recette utilisée, car toutes les crèmes / biscuits ne se congèlent pas (crèmes pâtissières, mascarpone, chantilly…). Les professionnels utilisent la méthode de la surgélation, plus fiable pour une préservation optimale des qualités microbiologiques et organoleptique des gâteaux. Mais cette méthode n’est pas à la portée d’un congélateur domestique, donc des précautions sont à prendre en compte en plus du choix de l’emballage.

Pour commencer, emballez votre gâteau comme dans la méthode de la réfrigération (boite en carton épais et film alimentaire). Laissez votre gâteau au réfrigérateur une bonne heure afin de bien le descendre à 4°C. Ensuite place-le dans le congélateur. C’est évident que vous pouvez faire cela uniquement si vous avez un gros congélateur. Le gâteau et sa boîte doivent trouver une bonne place.

Quand le moment est venu pour déguster votre création, sortez le gâteau du congélateur et entreposez-le (avec son emballage) pendant au moins 18h au réfrigérateur. Il va décongeler en douceur. Sortez-le ensuite et suivez les étapes de la conservation décrites au paragraphe antérieur.

La durée maximale de conservation sera donnée par la recette du gâteau, mais je dirais que cela peut être d’au moins 3 mois.

Pour continuer le débat…

*** Il y a toujours quelques personnes qui, incapables de discuter le fond d’un sujet, s’attachent à la forme ou aux broutilles. Pour éviter les débats stériles, je précise que si dans votre pièce il fait 30°C, vous n’allez évidemment pas attendre que votre gâteau fasse autant. Vous allez le servir des qu’il est vers 21 – 24°C. Ce sont des températures approximatives. Le bon sens vous dira comment s’adapter.

*** Pourquoi je ne conseille pas du tout de filmer le gâteau au contact ? Car le résultat est très aléatoire. Il dépend beaucoup de vos conditions d’humidité, le type de pâte à sucre utilisé, le type de décor, la peinture réalisée sur le gâteau… Trop des facteurs que nous ne pouvons pas maîtriser parfaitement. Cela peut très bien marcher un certain nombre des fois et tout un coup raté sur un gâteau important. Je préfère largement les solutions fiables à chaque fois. Les « j’ai toujours fait cela et mon gâteau décongelait nickel » ne marche pas pour moi. La méthode reste bien trop hasardeuse dès qu’on change un petit peu un paramètre. Cela suffit de lire les témoignages catastrophe des réseaux sociaux.

Pâtissez bien les amis et n’oubliez pas de partager cet article vers tous ceux qui ont encore des doutes sur leur méthode de conservation.

#lefrigocestfantastique #jamaissansmaboiteencarton

Saveur et savoir vont bien souvent de pair !

MOOD OF THE DAY

Depuis des années que je suis l’évolution du cake design français, il y a une chose qui ne varie jamais : l’utilisation du mot écœurant pour définir par l’affirmative ou la négative toute recette de crème, gâteau et cie … « Je veux qq chose qui ne soit pas écœurant ! » Le comble ! « J’adore cette recette, elle n’est pas du tout écœurante ! » Celle-là c’est la meilleure…. Tous les jours on voit ce mot dans les commentaires des groupes de cake design ou dans les demandes de nos clients !

Les bras me tombent. 

L’espace figuratif du gout est tellement vaste ! Pourquoi dans le cake design français on se limite uniquement aux variantes du mot « écœurant » ! ?

Pour ma part, ce discours est relié parfaitement à l’expertise. Les références au gout sont innombrables, mais comment les utiliser si on ne les maîtrise pas ?! Nous limitons notre vocabulaire gustatif comme nous limitons nos créations aux Molly, crèmes au beurre et gâteaux licornes… Nous répétons toujours en boucle les mêmes idées reçues et légendes urbaines sans aucun esprit critique, sans aucune remise en question ! Attaquons nous au gout sur tous ses angles : saveur et savoir vont bien souvent de pair ! 

Petit miscellanées des mots à l’usage de qui le souhaite: riche, fruité, léger, boisé, onctueux, acidulé, rond, qui a de la mâche, velouté, suave, doux (qui ne veut pas dire sucré), fade, pétillant en bouche, réfraichissant, gourmand, nuage (merci Natasel)….

#saveur #savoir #cakedesign #gourmandise