Gravity defying cake à 4 mains

Ceux qui suivent ma page Facebook savent que j’accueil régulièrement des stagiaires dans mon laboratoire. Il doit y avoir un sort de fichier des stages à ne pas manquer, car les miens sont très prisés et je reçois pratiquement toutes les semaines une demande, parfois 8 mois à l’avance !

C’est peut-être aussi parce que je porte une attention particulière à mes stagiaires. Je prends beaucoup de temps avec eux, à leur parler de la gestion d’une TPE, le métier d’artisan pâtissier, ou le cake design,…  Et surement, les sujets de stage que je leur propose doivent les passionner. Au fur et à mesure du temps, les sujets sont de plus en plus audacieux, et leur talent mis à rude épreuve ! C’est vrai aussi qu’ils n’hésitent pas à me mettre la pression en me demandant d’augmenter la difficulté technique.

Création d’une nouvelle gamme des cookies pour mariages, réalisation d’un tutoriel autour des rainbow-cupcakes, préparation d’une animation pour enfants, pièce montée, gâteau sculpté, … les sujets ne se ressemblent pas et ont chacun sa part d’attrait. Car je les envisage de manière complète : conception, calcul des coûts, réalisation, mise en valeur, …

Cela fait maintenant trois ans que je témoigne sur la création d’entreprise dans des collèges et des lycées et je suis à chaque fois époustouflée par la force de conviction et la passion que ces jeunes montrent si on leur donne l’occasion de s’exprimer. Cette semaine j’ai accueilli Marie, 14 ans. Comme tous mes futurs stagiaires elle à passe un petit entretient pour me convaincre de sa motivation. Et motivation il y avait car elle est venue travailler même le vendredi férié et le samedi matin !

Nous avons convenus de choisir ensemble le sujet du stage et elle m’a demandé si je lui permets de réaliser un gâteau sur le thème « life is collorfull » ! On pensait partir sur un modèle vu et revu, mais pas trop compliqué à réaliser : un pot de peinture qui se verse depuis une certaine hauteur sur un gâteau taché des « splash » de toutes les couleurs. J’ai eu l’idée de lui lancer un défi (et en même temps à moi-même) : créer un gâteau à partir de son thème et d’une structure imposée, en utilisant le modèle de la structure enseignée dans mon laboratoire par Cecile Beaud au mois de mars.

Bgravityoeuf4rainstorming ! Les idées fusaient! C’est un moment que j’adore car les feuilles de papier se remplissent des croquis dans tous les sens pour laisser ensuite la place au Croquis, celui qui va me donner l’envie d’allumer le four et passer à l’action ! Et voilà l’idée que Marie m’a soumis et que j’ai modifié très peu, de façon à rendre le tout cohérent et réalisable dans le temps imparti : une fleur qui dans son épanouissement a traversé et poussé vers le soleil un œuf magique, avec des poussins à papillon qui s’échappent joyeusement et découvre la vie ! Life is collorfull et c’est tout !

Ngravityoeuf5ous avons travaillé des longues heures pour ce gâteau au citron, ganache chocolat blanc. Mais le résultat me paraît tout simplement parfait et voir les yeux de Marie en partant avec notre création dans le bras était sans prix. Je vous partage quelques photos prises lors de la semaine. Une fois le gâteau fini tous les deux nous nous somme fait la réflexion que notre histoire rappelle celle de Jack et le haricot magique ! Pas des trésors à la clé, mais 4 jours et demie de partage autour du cake design et des passions en général.

 gravityoeuf2

Du rêve au gâteau – no. 1

On me demande pratiquement à chaque fois comment je crée mes gâteaux, quels sont mes sources d’inspiration ou comment je les fais tenir debout ! J’ai décidé d’entamer une série d’articles qui parlent de la manière dont je crée mes gâteaux : du rêve au gâteau…

Quand j’ai appris que j’étais finaliste du Concours Talents Gourmands 2015, j’ai tout de suite pensé que c’était une excellente occasion de créer un gâteau défiant la gravité en hommage à Grenoble, ma ville d’adoption ! J’avais l’idée… et c’est à peu près tout ! Voilà, quand on pense Grenoble, on pense : téléphérique, noix, fromage, Chartreuse, Vercors, … Je le voyais comme une sorte de tower cake, des éléments empilés en désordre et une belle chute de noix !

J’ai appelé un ami pour lui exposer mon idée de structure / gâteau. C’est toujours mieux de partager ses idées afin de prendre du recul. En plus si vous avez sous la main un designer talentueux cela aide certainement. Après maintes et maintes modifications et quelques tasses de café j’ai dessiné ceci ! Oh ne riez pas, ce n’est pas un joli dessin, je le sais ! Voilà pourquoi je ne propose jamais des croquis ! Et parce que j’aime me laisser une marge de liberté dans la création également ! 🙂

IloveGre_croquis

 Une fois le croquis établi, il fallait calculer la taille du gâteau afin de paramétrer sa structure. Vous avez surement deviné qu’un gâteau qui défie la gravité ne tient pas en l’air par magie ! Je vais vous avouer un secret: je ne suis ni magicienne, ni sorcière, et même pas un tout petit peu fée ! Tant pis ! Je fais appel à la physique et j’utilise des structures en métal, bois ou PVC pour mes gâteaux ! Nous sommes donc passés à l’étape "calcul de la structure":

IloveGre_essai

Mais pour bien visualiser les éléments et les positionner dans le décor, rien de mieux qu’une simulation sur l’ordinateur. Et voilà contourné le manque de talent pour le dessin ! 😉 Tout de suite c’est plus simple. Un peu de coloriage et quelques calculs plus tard, mon projet est prêt à passer à l’étape "construction de la structure". Là je préfère regarder et laisser les plus bricoleurs s’atteler : découpage de la planche, préparations des tiges écrous et rondelles, …. Je prépare juste les rafraîchissements et fais des commentaires (constructifs bien sûr) !

IloveGre_simulation1

Une fois tout en place, je fille dans mon laboratoire : façonnage des sujets de décoration, cuisson des génoises, préparation des ganaches, … il y a encore du travail ! Dès que tout est prêt je commence la réalisation à proprement parlé : couverture en pâte à sucre du support, habillage des tiges en tubes plastique qualité alimentaire, installation du gâteau et décoration. Une nuit entière à façonner élément par élément, à les positionner, peindre à la main, ajuster les jointures, rectifier les éventuels défauts… Mais une grande satisfaction de voir mon gâteau prendre forme, exactement comme je l’imaginais !

IloveGre_detail

Deux bonnes semaines de réflexion et montage de la structure à deux et quelques 36h. dans mon laboratoire à préparer le gâteau et réaliser le décor ! Mais quel plaisir le matin, d’ouvrir ma baie vitrée pour laisser entrer les premiers rayons du soleil sur mon plan de travail et voir mon gâteau fini, tout prêt à se montrer et se laisser déguster !

IloveGre