Autour de la meringue suisse – pour débutants et curieux

Ingrédients : blancs d’œuf en neige, sucre cristal, arômes à votre convenance

Ustensiles : batteur plongeur ou robot de cuisine, fouet, saladier et casserole pour bain-marie, plaque de cuisson et papier sulfurisé, balance de cuisine. Optionnelle : petite cuillère pour goûter encore et encore….

Nettoyez soigneusement vos ustensiles de cuisine. La moindre trace de graisse sur le fouet ou sur le saladier peut empêcher les blancs de monter. Cassez vos œufs et séparez le blanc du jaune. Bien veiller à ne pas laisser des traces de jaune d’œuf dans le blanc.

blog_meringues_jaune

Passez à l’étape fouettage. Retirez les blancs du feu et commencez à fouetter sur vitesse maximale, au batteur plongeur ou avec votre robot de cuisine, jusqu'à ce que le mélange refroidisse (env. 7 – 10 min.). Vos blancs doivent être montés, bien fermes et brillants ! Vous avez obtenu une meringue suisse !Pesez les blancs et ajoutez le double de sucre. Mettez votre saladier au bain-marie et mélangez-les (ne vous fatiguez pas à battre) jusqu'à ce que le sucre fonde complètement. Le mélange doit être bien chaud au toucher. Ne surchauffez pas les blancs sinon ils vont coaguler !! Pour ma part, j’ai un Kenwood et je mets les blancs directement dans sa cuve et la cuve sur feu doux. Je tourne sans relâche la cuve en mélangeant le contenu, mais si vous n’êtes pas à l’aise, utilisez le bain-marie, les blancs cuisent très vite !

La partie rigolote ! Vous pouvez utiliser cette base pour faire des ou bien un fourrage à gâteau bien léger et onctueux !

Pour la meringue :

Vous pouvez les laisser « nature » et dresser vos tas (3-4 cm.) à la poche à douille ou bien avec une cuillère sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Faites cuire au moins 1h30 à 125°C. Elles seront blanches et croquantes. Oubliez les recettes avec ouverture de four à mi-cuisson, etc. et ne vous prenez pas la tête !

Versions :

  • Une fois la meringue montée, mettez le batteur à vitesse minimale et ajoutez les arômes (qq. gouttes d’essence de vanille, caramel, fraises, framboises…). Vous pouvez incorporer des petites quantités de crème de marrons, ou de pâte aux pistaches, … Ayez la main légère sur les quantités, sinon vous allez obtenir une pâte trop molle, et vos meringues vont s’étaler !
  • Vous pouvez saupoudrer les meringues avant cuisson d’amandes effilées, pistaches moulues, … ou bien vous pouvez glisser une fraise Tagada dans le centre de chacune (astuce piquée à Salty-sweet kay & titi love).texte_meringues_blog

 Pour le fourrage :

Une fois la meringue montée, mettez votre batteur sur vitesse minimale. Ajouter l’ingrédient de votre choix, par petites quantités jusqu'à l’obtention de la consistance et du goût voulus.

  • Crème au beurre : une petite cuillère d’essence de vanille et un peu de beurre pommade.
  • Fourrage Spéculoos : deux cuillères de pâte à Spéculoos
  • Fourrage chocolat : deux cuillères de chocolat en poudre 100% teneur en cacao
  • Cream-cheese : deux cuillères de Philadelphia ou un fromage similaire

Important ! La meringue doit être refroidie (température ambiante) et les autres ingrédients bien à la même température avant de faire le mélange!

Carotte-cupcake à ma façon !

Tout le monde considère le gâteau à la carotte anglo-saxon ! J’ai découvert grâce à Grand-Mère du Coin (Mme. Daenzer de Château d’Oex dans le Pays Vaudois) qu’il est plutôt suisse et que dans le canton d’Argovie la Rüeblitorte (tourte à la carottes) est un mets national ! Elle m’a fait découvrir beaucoup des recettes suisses, Grand-Mère du Coin, mais celle à la carotte est ma préférée. Je pourrai manger des plaques entières ! Et après tout, pourquoi s’en priver : les légumes sont bonnes pour la santé ! LOL

Voici, donc, ma version: le cupcake à la carotte ! Il faut savoir que le gâteau est meilleur s’il a passé deux- trois jours dans un récipient hermétique pour permettre aux ingrédients de se rencontrer et de mélanger leurs aromes. Par conséquence, je prépare mes cupcakes le J-2 et je les décore le jour J.

Pour une plaque à cupcakes vous avez besoin de :

  • 150 g carottes râpés,
  • 150 g. amandes effilées,
  • 2 œufs
  • 100 g. sucre,
  • 30 g. farine,
  • un peu de sel,
  • un peu de levure,
  • du jus et de zeste de citron selon votre gout,

Mélangez ensemble les ingrédients secs (carottes, farine, amandes, poudre à lever, sel et zeste de citron). Dans un autre bol, mélangez les jaunes d’œuf et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchi et double de volume. Incorporez le jus de citron et les poudres aux jaunes d’œuf. Ajoutez en dernière le blanc d’œuf monté en neige. Cette étape est délicate et doit être réalisée sans précipitation pour éviter que les blancs en neige tombent et que votre gâteau perd son panache. Une fois le mélange fini, remplissez les caissettes et passez sans tarder les moules au four.

Faire cuire 20 min. à 180°C. En fonction du four ils peuvent cuire plus vite, n’hésitez pas à vérifier la cuisson avant. La point du couteau doit ressortir bien humide, mais sans morceaux collées dessus.

Glacez au sucre (75g. sucre pour une c. c. de jus de citron) ou décorez avec de la ganache chocolat blanc (recette ici) ou de la cream-cheese. Surmontez les gâteaux des carottes en pâte à sucre ou en pâte d’amande. Si vous habitez la Suisse vous trouverez ces petites décorations en grandes surfaces, bien sûr !

Cupcakes Forêt Noire à ma façon

Parmi les fruits que j’affectionne le plus, se trouvent les griottes. Je peux passer des heures entières perchée dans un griottier à manger jusqu'à me rendre malade. Je les aime sur toutes les formes : fraîches, en sirop, en confiture, en gâteau, en alcool… Je cuisine même les feuilles. La  découverte de La Forêt Noire a été une petite révolution. Mais comme je ne peux pas m’empêcher de modifier les recettes, je la cuisine chaque fois différemment (même au fromage blanc !). Voici la version cupcake (sans vermicelles de chocolat pour la photo, mais que pour la photo) !

Pour une plaque à cupcakes vous avez besoin de :

2 œufs, 170 g. sucre, 150 g. farine mélangée à 1 c.c. levure, 40 g. chocolat en poudre, 100. lait chaud + 1 c.s. huile

300 ml. crème liquide (min. 32% matière grasse), sucre glace selon votre goût.

un petit bocal des griottes au sirop, 1 c.s. de kirch

Battez les œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux et double de volume. Ajoutez délicatement la farine et le chocolat en poudre. Mélangez en dernier le lait chaud et l’huile. Remplissez les caissettes avec l’appareil à cupcakes. Faites-les cuire env. 12 min à 180°C.

Pendant que les cupcakes cuisent, égouttez les griottes et mélangez le sirop avec une cuillère à soupe de kirch. Montée la chantilly et sucrez-la selon votre goût. Vous pouvez ajouter quelques goutes d’essence de vanille.

Laissez refroidir les cupcakes sur une grille. Evidez le centre de chacun avec une petite cuillère ou un couteau pointu. Imbibez les cupcakes avec le jus des cerises et fourrez-les avec la chantilly et des griottes. Saupoudrez les cupcakes de vermicelles de chocolat.

Bonne cuisine et laissez-moi des messages pour me parler du résultat

Page 2 sur 212