Mes cupcakes sans lactose et gluten

On me demande souvent réaliser des gâteaux sans certains allergènes, et petit à petit il a fallu créer des recettes pour mes clients sujets à des intolérances alimentaires. J’ai déjà partagé avec vous certaines de ces recettes, ici même. Voici quelques conseils pour réaliser des délicieux cupcakes sans lactose et sans gluten. Cette recette est pour env. 15 cupcakes ou 2 plaques de mini cupcakes.

Appareil à cupcakes :

Il vous faut : 3 œufs, 100g de farine, 100g de sucre, l’arôme de votre choix.

Mettez dans le bol de votre batteur les œufs et le sucre et battez à vitesse maximale pendant 10 minutes. Votre mélange doit blanchir et faire le ruban. Incorporez délicatement la farine.

Dressez vos cupcakes à l’aide d’une cuillère à glace ou d’une poche à douille.

Faites cuire les cupcakes env. 15 min. à 150C. Laissez refroidir sur une grille. Vous pouvez les conserver plusieurs jours au frigidaire dans une boîte hermétiques ou bien filmés.

Astuces :

  • pour plus de gourmandise, ajoutez une cuillère de pâte à pistaches, de pâte de praliné ou de Nutella.
  • pour des cupcakes au chocolat, remplacez 30g de farine par 30g de chocolat.
  • pour des cupcakes sans gluten remplacez les 100g de farine par un mélange de 35 g de Maizena, 30g farine de riz et 30g farine de sarrazin ou châtaines (selon le gout)

Fourrage :

J’aime beaucoup cacher au cœur des cupcakes une crème ou une gourmandise différente du topping choisi. Je fais un trou avec un vide cupcakes. Vous pouvez également vous faire aider par un vide-pomme, un petit couteau ou une cuillère à café.

Par exemple, j’utilise pour le cœur de mes cupcakes, un fruit rouge, un bout de fruit exotique, une petite bouchée de pâte à Spéculoos, une guimauve, de la confiture, du coulis des fruits, un curd de votre choix…  La liste est longue ! Cela crée bien sur la surprise, mais apporte également une saveur en plus et un supplément de texture.

Topping

Pour la crème, j’utilise une ganache au chocolat noir. J’aime énormément le chocolat noir, et je trouve qu’il se marie bien avec d’autres parfums comme ceux des fruits rouges par exemple, des fruits exotiques… La saveur de votre ganache sera donnée par la qualité du chocolat utilisé et par le choix de votre crème végétale.

Parfois, les chocolats noir trouvés en grande surface donnent d’excellents résultats. A vous de faire vos expériences. Pourquoi ne pas organiser une soirée cupcakes avec vos amis et faire tester (à l’aveugle) vos différentes ganaches ?

Vous avez besoin de 200g. de chocolat noir et de 200g. de la crème végétale liquide de votre choix.

Emiettez votre chocolat. Faites bouillir votre crème liquide. Elle doit bien bouillir de partout et commencer à monter. Verses votre chocolat sur la crème liquide et mélangez vigoureusement pour faire fondre tout le chocolat. Votre crème doit être lisse, sans grumeaux.

Laissez-la refroidir et épaissir avant l’utilisation. Vous pouvez la conserver quelques jours au réfrigérateur, dans un emballage hermétique. Dressez la crème à l’aide d’une poche à douille.

Pour le choix de la crème, personnellement j’aime

  • la crème soja pour le rendu très soyeux qu’elle donne à la ganache
  • la crème d’amandes pour le gout, surtout agrémentée d’éclats de noisettes torréfies ou d’amandes caramélisés
  • la crème de riz pour sa saveur légère, qui se marie parfaitement avec les fruits rouges ou l’hibiscus

Astuces :

  • faites infuser de la mente du jardin dans votre crème avant de réaliser votre ganache. Vous obtiendrez des délicieux « after eight ».
  • utilisez cette ganache pour fourrer vos layers cakes ou comme base pour des verrines sucrées.
  • décorez vos cupcakes des fleurs comestibles, éclats de caramel, fruits rouges ou bonbons.

Pâtissez bien et laissez-moi vos retours sur la recette ou les photos de vos réalisation, cela me fera vraiment plaisir. Cette recette est la propriété de Rêves et Gâteaux et vous est offerte gracieusement, donc ne l’utilisez pas à titre commercial ! Sur vos blogs n’oubliez pas d’indiquer la source. Je vous en remercie pour votre compréhension !

Red Velvet Cake comme je les aime

Je vous parlais récemment sur www.facebook.com/Revesetgateaux du Red Velvet Cake, en insistant sur le fait que ce ne sont pas juste des simples génoises colorées en rouge, mais bien un délicieux gâteau au chocolat ! Effectivement, la plus part des recettes trouvées sur le net, indiquent dans la liste d’ingrédients une bonne dose de colorant gel et oublient allégrement le chocolat ! Si vous faites une vrai recherche, vous verrez, qu’à la base, ce gâteau était réalisé avec de la purée de betterave et du chocolat en poudre de très bonne qualité. Quel meilleur moyen pour faire manger des légumes à vos chérubins ?! Ne parlons plus du fait que la betterave contient de la vitamine C, du Mg., etc. !

Pour ma part, après un bon nombre d’essais plus ou moins réussi, j’ai trouvé mon bonheur. Voici donc la recette du Red Velvet Cake comme je l’aime :

La recette du biscuit :

  • 300g farine
  • 25 g. chocolat en poudre 100%
  • 200g. beurre
  • 300g à 400g sucre
  • 4 gros œufs ou 5 petits
  • 250ml de lait
  • 130g de purée de betterave rouge
  • le jus d’une orange fraîchement pressée
  • une pincée de sel,
  • un demi sachet de levure en poudre
  • 2 c.s. de vinaigre blanc (ou de jus de citron)
  • une gousse de vanille

Attention : Modulez l’apport de sucre en fonction de la teneur en sucre de la betterave utilisée. Si votre betterave est très juteuse, diminuez de 10 ml. l’apport de lait de la recette.

Comme toutes les recettes américaines il faut commencer par mélanger les ingrédients secs (farine, chocolat en poudre, levure et sel) dans un bol et les ingrédients humides (lait, purée de betterave, jus d’oranges et vinaigre) dans un autre.

Dans le bol du robot, crémez ensemble le beurre avec le sucre. Ajoutez la vanille et les œufs. Mélangez ensuite alternativement les ingrédients secs et les ingrédients humides par petites quantités en mélangeant bien à chaque fois. Cornez bien votre bol.

Cuire env. 40 à 45 min à 150°C (four bien préchauffé). Laissez refroidir 20 min. dans le moule. Démoulez et laissez poser sur une grille. Fourrez une fois complétement refroidi !

Astuces :

  • Pour une purée de betterave onctueuse et parfumée, pellez les betteraves, coupez-les en cartiers et passez-les au four à basse température, dans un récipient couvert! Mixez-les dans un shaker sans ajouter du liquide!
  • Pour éviter de teinter le fourrage blanc avec des miettes rouges, n’utilisez pas la spatule pour le fourrage. Aidez-vous plutôt d’une poche à douille!
  • Fourrez votre gâteau avec une cheese-cream onctueuse, ou autre fourrage à votre convenance.

N’oubliez pas : Fourré au mascarpone ou à la cheese-cream, ce gâteau se conserve au frigidaire et ne doit pas être recouvert de pâte à sucre.

Pâtissez bien et laissez-moi vos retours sur la recette ou les photos de vos réalisation, cela me fera vraiment plaisir. Cette recette est la propriété de Rêves et Gâteaux et vous est offerte gracieusement, donc ne l’utilisez pas à titre commercial ! Sur vos blogs n’oubliez pas d’indiquer la source. Je vous en remercie pour votre compréhension !

Cupcakes pain d’épices sans œufs, produits laitiers et matière grasse!

Vous l’avez demandée ! Avec un peu de retard, voici donc la recette de mes cupcakes pain d’épice sans œufs, produits laitiers ou graisses ! C’est une recette que j’ai mise au point pour une cliente qui depuis beaucoup d’années se privait de gâteau d’anniversaire. Le pain d’épices était son dessert favori avant de tomber malade.

Ingrédients :

  • 200 g. de farine blanche additionnée de levure ou de la farine classique et de la « backing powder » ou un sachet de levure boulangère,
  • 100 g. farine de seigle,
  • 100 – 125 g. sucre de canne complet,
  • 100 g. de miel liquide,
  • 250 ml. de lait végétal (amandes, riz, …),
  • un peu de sel,
  • épices à volonté (cardamome, badiane, cannelle, vanille, fenouil, gingembre, poivre…)

Optionnel : un petit verre d’huile de tournesol

Pesez les poudres ensemble et ajoutez les liquides. Mélangez le tout bien et rectifié « l’assaisonnement »!  Faites cuire au 175°C, dans un moule graissé.

Versions : utilisez du miel de fleurs d’oranger et remplacez les épices par de l’écorce de l’orange et de citron pour un délicieux pain à l’orange (idem pour la version à la lavande).

Commentaires :

  •  Pour ma part, j’adore la cardamome, donc je charge bien en graines écrasées. Je mets uniquement  100g de sucre car je ne suis pas trop fan de sucré. Et ne me dites pas que les pâtissiers doivent aimer le sucre (é) ! Ce n’est vraiment pas mon truc !
  •  Pour la cuisson il faut compter env. 7 – 10 minutes pour des mini-cupcakes, 15 – 20 min. pour des cupcakes classiques (tout dépends du remplissement des caissettes). Si vous utilisez un moule à cake, il faudra compter env. 40 min.
  •  Ne cuisez pas trop, la recette sèche rapidement et c’est tellement mieux avec une croûte croustillante et un centre bien moelleux ! Et là c’est vraiment mon truc !
  •  En sortant du four, je l’enduis à l’aide d’une brosse avec un sirop de miel, eau et jus d’orange (vous pouvez utiliser du Grand Marnier également). Je le laisse tiédir dans le moule. Ne le coupez pas chaud, il s’effrite vite.
  •   Le gâteau doit être mangé rapidement. Même conservé dans une boîte hermétique, après 5 jours il perd de son arôme !
  •  Vous trouverez la farine additionnée de levure et la « baking powder » à Picadilly Time (Seyssins) ou sur leur site internet : http://www.piccadilly-time.com/

Pâtissez bien et laissez-moi vos retours sur la recette ou les photos de vos réalisation, cela me fera vraiment plaisir. Cette recette est la propriété de Rêves et Gâteaux et vous est offerte gracieusement, donc ne l’utilisez pas à titre commercial ! Sur vos blogs n’oubliez pas d’indiquer la source. Je vous en remercie pour votre compréhension !

Autour de la meringue suisse – pour débutants et curieux

Ingrédients : blancs d’œuf en neige, sucre cristal, arômes à votre convenance

Ustensiles : batteur plongeur ou robot de cuisine, fouet, saladier et casserole pour bain-marie, plaque de cuisson et papier sulfurisé, balance de cuisine. Optionnelle : petite cuillère pour goûter encore et encore….

Nettoyez soigneusement vos ustensiles de cuisine. La moindre trace de graisse sur le fouet ou sur le saladier peut empêcher les blancs de monter. Cassez vos œufs et séparez le blanc du jaune. Bien veiller à ne pas laisser des traces de jaune d’œuf dans le blanc.

blog_meringues_jaune

Passez à l’étape fouettage. Retirez les blancs du feu et commencez à fouetter sur vitesse maximale, au batteur plongeur ou avec votre robot de cuisine, jusqu’à ce que le mélange refroidisse (env. 7 – 10 min.). Vos blancs doivent être montés, bien fermes et brillants ! Vous avez obtenu une meringue suisse !Pesez les blancs et ajoutez le double de sucre. Mettez votre saladier au bain-marie et mélangez-les (ne vous fatiguez pas à battre) jusqu’à ce que le sucre fonde complètement. Le mélange doit être bien chaud au toucher. Ne surchauffez pas les blancs sinon ils vont coaguler !! Pour ma part, j’ai un Kenwood et je mets les blancs directement dans sa cuve et la cuve sur feu doux. Je tourne sans relâche la cuve en mélangeant le contenu, mais si vous n’êtes pas à l’aise, utilisez le bain-marie, les blancs cuisent très vite !

La partie rigolote ! Vous pouvez utiliser cette base pour faire des ou bien un fourrage à gâteau bien léger et onctueux !

Pour la meringue :

Vous pouvez les laisser « nature » et dresser vos tas (3-4 cm.) à la poche à douille ou bien avec une cuillère sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Faites cuire au moins 1h30 à 125°C. Elles seront blanches et croquantes. Oubliez les recettes avec ouverture de four à mi-cuisson, etc. et ne vous prenez pas la tête !

Versions :

  • Une fois la meringue montée, mettez le batteur à vitesse minimale et ajoutez les arômes (qq. gouttes d’essence de vanille, caramel, fraises, framboises…). Vous pouvez incorporer des petites quantités de crème de marrons, ou de pâte aux pistaches, … Ayez la main légère sur les quantités, sinon vous allez obtenir une pâte trop molle, et vos meringues vont s’étaler !
  • Vous pouvez saupoudrer les meringues avant cuisson d’amandes effilées, pistaches moulues, … ou bien vous pouvez glisser une fraise Tagada dans le centre de chacune (astuce piquée à Salty-sweet kay & titi love).texte_meringues_blog

 Pour le fourrage :

Une fois la meringue montée, mettez votre batteur sur vitesse minimale. Ajouter l’ingrédient de votre choix, par petites quantités jusqu’à l’obtention de la consistance et du goût voulus.

  • Crème au beurre : une petite cuillère d’essence de vanille et un peu de beurre pommade.
  • Fourrage Spéculoos : deux cuillères de pâte à Spéculoos
  • Fourrage chocolat : deux cuillères de chocolat en poudre 100% teneur en cacao
  • Creamcheese : deux cuillères de Philadelphia ou un fromage similaire

Important ! La meringue doit être refroidie (température ambiante) et les autres ingrédients bien à la même température avant de faire le mélange!

Carotte-cupcake à ma façon !

Tout le monde considère le gâteau à la carotte anglo-saxon ! J’ai découvert grâce à Grand-Mère du Coin (Mme. Daenzer de Château d’Oex dans le Pays Vaudois) qu’il est plutôt suisse et que dans le canton d’Argovie la Rüeblitorte (tourte à la carottes) est un mets national ! Elle m’a fait découvrir beaucoup des recettes suisses, Grand-Mère du Coin, mais celle à la carotte est ma préférée. Je pourrai manger des plaques entières ! Et après tout, pourquoi s’en priver : les légumes sont bonnes pour la santé ! LOL

Voici, donc, ma version: le cupcake à la carotte ! Il faut savoir que le gâteau est meilleur s’il a passé deux- trois jours dans un récipient hermétique pour permettre aux ingrédients de se rencontrer et de mélanger leurs aromes. Par conséquence, je prépare mes cupcakes le J-2 et je les décore le jour J.

Pour une plaque à cupcakes vous avez besoin de :

  • 150 g carottes râpés,
  • 150 g. amandes effilées,
  • 2 œufs
  • 100 g. sucre,
  • 30 g. farine,
  • un peu de sel,
  • un peu de levure,
  • du jus et de zeste de citron selon votre gout,

Mélangez ensemble les ingrédients secs (carottes, farine, amandes, poudre à lever, sel et zeste de citron). Dans un autre bol, mélangez les jaunes d’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchi et double de volume. Incorporez le jus de citron et les poudres aux jaunes d’œuf. Ajoutez en dernière le blanc d’œuf monté en neige. Cette étape est délicate et doit être réalisée sans précipitation pour éviter que les blancs en neige tombent et que votre gâteau perd son panache. Une fois le mélange fini, remplissez les caissettes et passez sans tarder les moules au four.

Faire cuire 20 min. à 180°C. En fonction du four ils peuvent cuire plus vite, n’hésitez pas à vérifier la cuisson avant. La point du couteau doit ressortir bien humide, mais sans morceaux collées dessus.

Glacez au sucre (75g. sucre pour une c. c. de jus de citron) ou décorez avec de la ganache chocolat blanc (recette ici) ou de la cream-cheese. Surmontez les gâteaux des carottes en pâte à sucre ou en pâte d’amande. Si vous habitez la Suisse vous trouverez ces petites décorations en grandes surfaces, bien sûr !

Page 2 sur 3123