Le blog du Cake Design par Valentina Bres

recent to our menu

Salon du Cake Design de Lyon

Le salon du Cake Design de Lyon vient à peine de fermer ses portes et on assiste déjà sur les réseaux sociaux à un déballage nauséabond et malsain ! L’année passée c’était la même chose, mais c’était la première édition et j’étais juste une visiteuse pressée, je n’ai pas eu le temps de me pencher sur cette campagne de dénigrassions. Cette année, j’ai passé plus de temps sur le Salon et je me suis fait une opinion par moi-même. J’ai envie de réagir, d’où mon post d’aujourd’hui.

J’ai adoré être samedi au Salon et ce n’était pas uniquement à cause de Michelle Wibowo, mais aussi à cause des autres personnes (professionnels et passionnées du cake design) que j’ai pu rencontrer. La passion du cake-design était présente partout et je suis retourné à la maison les yeux et la tête pleins des nouvelles idées et défis !

1382432_455810327866090_1598493493_n

Pour répondre à ceux qui dénigre le nombre restreint d’exposant, j’ai envie de leur dire que leur nom et nombre était affiché sur le site de Salon, donc pas de surprise de cette côté-là. Si vous cherchez un endroit où vous balader tout un après-midi en faisant du « lèche stand », allez plutôt à Euroexpo, le Salon ne vous prendra pas plus d’une heure pour le connaître sut toutes les coutures. Si, par contre vous désirez rencontrer sans partir à l’étranger des passionnés du cake-design, discuter et changer des astuces / recettes / conseils… le Salon est the place to be ! Dites-moi ou pouvez-vous rencontrer et prendre des cours avec des grands noms du cake-design européen à des prix raisonnables. Et ne me dites-pas que 360€ pour 10h d’atelier est exorbitant, cela veut dire 36€/h. Combien payez-vous pour vos cours de musique, langues étrangères, etc ?! Et vous ne les prenez pas avec des pointures du domaine.

Pour le concours de cake-design, j’ai pu voir un grand nombre des gâteaux magnifiquement sculptés et décorés. Un régal pour les yeux ! Autant de talent est enrichissant et stimulant. J’ai pu également mettre des visages sur des noms connus du cake-design français et eu beaucoup de plaisir de voir que ce sont des personnes fort sympathiques et généreuses. Je ne connais pas l’organisatrice de l’évènement (directrice de l’Ecole Francaise de Cake-design, par ailleurs), je lui ai juste brièvement serré la main le samedi matin. Mais des personnes que j’estime beaucoup semblent l’apprécier et cela me suffit amplement !

1377272_455762587870864_556706583_nLe cake-design n’a pas forcement bonne presse en France, pourquoi ajouter une couche avec des polémiques à deux sous ?! Et ceux qui ne sont pas contents n’ont qu’à rester chez eux l’année prochaine ! Pourquoi venir voir quelque chose qu’on n’apprécie pas ? Pour ma part j’y serais surement l’année prochaine et cette fois-ci sur le stand de l’Association des Cake Designers de France (à qui j’ai fait faux bond cette année !).

Un rendez-vous à ne pas manquer!

Nous vous recevrons le 12 et 13 octobre, dans le cadre enchanteur du Château de Sassenage, lors des Coulisses du Mariage. A l'occasion de cet événement unique à Grenoble, vous trouverez toutes les  bonnes adresses insolites, prestigieuses et innovantes dont vous avez besoin pour l’organisation de votre mariage. Nous vous proposerons des dégustations et du conseil autour des wedding-cakes et autres « sweet-tables ».

Contactez-nous pour obtenir vos invitations.

Comment créer un effet « bois » / Realizarea unui motiv « lemn » pe pasta de zahar

Voici un nouveau tuto fraîchement préparé pour vous. Cette fois-ci il sera bilingue, ainsi Bianka (elle se reconnaîtra bien) sera contente et arrêtera de me "harceler" avec son: "j'ai oublié tout le français apprit à l’école, peux-tu me traduire ton tuto", etc...

Je vous propose, donc, la réalisation d'un motif "bois" pour vos gâteaux ou plateaux à gâteaux. J'ai testé deux techniques, à vous de choisir celle qui vous conviendra. Pour commencer, vous avez besoin de pâte à sucre blanche, d'un rouleau et d'une planche pour étaler la pâte à sucre. Des feuilles pour embosser le motif (les miennes coûtent env. 2€ et viennent du rayon pâte Fimo), et d'une douille ronde à petite ouverture. Vous pouvez remplacer pour la deuxième technique les feuilles par un couteau, une spatule droite, un cutter, etc. pour les finitions vous utiliserez de la peinture marron, des pinceaux et de l'alcool genre vodka ou rhum blanc. Mes amis roumains pourront utiliser une bonne tuica! Si vous ne voulez pas utiliser de l'alcool vous pouvez le remplacer par de l'essence de citron.

Va propun, astazi, realizarea unui motiv  "lemn" pe pasta de zahar. Va prezint două tehnici pentru a alege cea care se potriveste cu stilul fiecaruia dintre voi. Materialul necesar este:  pasta de zahar alba, sucitor şi plansa. Pentru realizat motivul aveti nevoie de foi pentru imprimat. Puteţi înlocui foile cu un cuţit, o spatulă dreapta, un cutter, etc. Pentru finisaje se vor utiliza vopsea alimentara maro, pensule  şi alcool gen vodca sau rom alb. Eu le inlocuiesc cu o tuica buna facuta de Unchiu’ Tinu! Dacă nu doriţi să folosiţi alcool, il puteţi înlocui cu  esenta de lamaie .

IMGP7903IMGP7904

Avec feuilles d'embossage / Cu foi pentru imprimat motive

Petite précision avant de commencer: les feuilles d'embossage peuvent être utilisées sur les deux cotés! A vous de choisir le motif qui vous convient en fonction du résultat attendu. Atentie: foile de motiv pot fi utilizate pe ambele parti! Alegeti partea care corespunde cu motivul dorit.

models_impression_boisDonc, étalez la PAS et appliquez la feuille d'embossage sur le dessus. Appuyez fortement avec vos doigts, un lisseur de PAS ou votre rouleau, pour que toutes les détails du motifs soit bien imprimés sur la PAS. Si votre PAS est plus large que la feuille d'embossage, déplacez à chaque fois la feuille afin imprimer le motif sur toute la surface de la PAS. Avec un couteau (ou autre outil de la photo), réalisez des traits horizontaux et verticaux pour figurer les planches. Vous pouvez donner plus de réalisme en suggérant les clous à l'aide d'une douille ronde à petite ouverture (ou avec un cure-dent, ...).

Deci, intindeti pasta de zahar si aplicati foaia cu motivul pe deasupra. Apasati cu degetele sau sucitorul pana motivul se imprima corect. Daca suprafata foii este mai mica decat cea a pastei de zahar, deplasati foaia si reincepeti operatia de imprimare. Cu un cutit sau cu orice alt obiect din imaginea de mai jos, desenanti linii verticale si orizontale pentru a sugera spatiul dintre scanduri. Cu o scobitoare puteti imprima gauri pentru a sugera cuiele.

IMGP7905IMGP7906IMGP7909IMGP7910

Sans feuilles d'embossage / Fara foi pentru imprimat motive

Si vous n'avez pas des feuilles d'embossage, vous pouvez créer le motif "bois" à l'aide d'un couteau comme sur les photos ci-dessus. J'ai repassé sur les traces du couteau pour agrandir le relief. Vous pouvez utiliser un cure-dent à cet effet. J'ai également fait des petites entailles sur toute la surface de la PAS. Vous verrez à l'étape suivante leur rôle.

Daca nu dispuneti de foi de imprimat motive, puteti sa creati motivul doar cu ajutorul unui cutit ca in imaginile de mai jos. Am trasat linii orizontale si verticale pentru scanduri. Puteti trece peste linii cu o scobitoare pentru a marca modelul.

IMGP7911IMGP7912IMGP7915

La touche finale sera la peinture. Elle donnera du relief et du réalisme à votre "bois". Vous allez la réaliser de la même manière pour les deux méthodes. Appliquez du colorant gel marron sur les "bords des planches". Insistez affin que le colorant puisse pénétrer bien dans les interstices. Avec de l'alcool étalez la peinture sur toute la surface du bois. N'insistez pas trop. Le rendu ne doit pas être uniforme et les taches de couleur plus foncées donneront plus de profondeur à votre peinture. La peinture va pénétrer dans les petites entailles faites ci-dessus et va donner l'impression des nervures sur le bois! Pour un effet "vieilli", tamponnez la peinture encore fraîche avec un peu de papier ménage.

Sa trecem la pictura! Ea va da relieful necesar pentru a obtine effectule "lemn". Pictura se realizeaza la fel pentru cele doua metode explicate mai sus. Pictati toate "marginile scandurilor" cu colorant alimentar gel maro. Insistati. Culoarea trebuie sa penetreze bine in interstitii. Cu alcool spalati excesul astfel incat restul pastei de zahar sa se coloreze in maro. Petele de culoare sunt binevenite 😉 . Folositi o bucata de hartie menaj pentru a absorbi excesul de culoare.

IMGP7916IMGP7919 IMGP7920IMGP7921  Voila, c'est à peu près tout. N’hésitez pas à m'envoyer des photos de vos réalisations. Cela me fera vraiment plaisir. Si vous avez des questions, posez-les.

Si vous l’utilisez le contenu de cet article pour vos blogs, je vous prie d’avoir la courtoisie d’indiquer la source. Cela prend beaucoup de temps pour réaliser les photos et publier l'article. Je vous en remercie !

 Spor la decorat si nu uitati sa-mi trimiteti poze cu creatiile voastre. Mi-ar face multa placere. Pe curand!        

Hibiscus en pâte à sucre – niveau debutant

                    Bonjour à tous ! Vous me demandez souvent des tutos pour réaliser des décorations faciles, mais qui feront la différence ! Je continue ma série des tutos pour débutants avec les fleurs d’hibiscus, vite faites, bien faites ! C’est une technique rapide, qui ne demande pas beaucoup d’équipement, mais qui ne vous permettra pas de faire des hibiscus confondants de réalisme, juste des très beaux hibiscus pour parfaire votre décoration. Alors, sortez votre matériel et commençons. Vous allez avoir besoin de la pâte à sucre (PAS), un rouleau pour l’étaler, une mousse pour modeler les pétales, un couteau bien aiguisé ou un bistouri, l’outil bille, outils pour imprimer les détails sur les pétales et sur les feuilles, des pinceaux à poil fin, des poudres de la couleur de votre choix et une jaune… Vous me direz qu’un débutant n’a pas tout cela dans son placard ! Pas de problème. Oubliez la liste et préparez la PAS, le rouleau, un couteau aiguisé et des cure-dents ! Les cure-dents sont de super outils pour le modelage de la PAS. Par la suite je vais vous expliquer les deux méthodes (la première pour les pétales, et la deuxième pour les feuilles)! Pour ma part, j’aime utiliser du gumpaste ou assimilé pour réaliser mes fleurs. J’ai poster des articles pour vous éclairer sur le sujet ici : et ici : . Pour la fleur d’aujourd’hui j’ai utilisé un mélange de PAS et de gumpaste (histoire de ne pas faire simple et surtout parce que je n’avais plus trop du gumpaste dans ma réserve). Malaxez bien votre PAS et étalez-la le plus finement possible (mais il ne faut pas lire à travers  votre PAS!). Imprimez le motif d’un pétale sur la PAS et coupez à main levée le contour. Transférez le pétale sur la mousse et avec l’outil bille affinez les bords. Cela donnera le mouvement à votre pétale. N’appuyiez pas trop fortement et gardez l’outil bille moitie sur le pétale et moitie sur la mousse.

tuto_hibiscus 020 tuto_hibiscus 018 tuto_hibiscus 017 tuto_hibiscus 016 tuto_hibiscus 014 tuto_hibiscus 013 tuto_hibiscus 012 tuto_hibiscus 011 tuto_hibiscus 010 tuto_hibiscus 009 tuto_hibiscus 008 tuto_hibiscus 007 tuto_hibiscus 006 tuto_hibiscus 005 tuto_hibiscus 004 tuto_hibiscus 003 tuto_hibiscus 002 tuto_hibiscus 001

Farandole des cupcakes – jeu du mois d’août

Vous avez aimé le concours du mois de juillet ? Vous allez adorer celui d’aout, car cette fois-ci, c’est vous les artistes !

Règlement du concours:

Pour participer vous devez envoyer une photo de votre création (une ou plusieurs cupcakes) à l’adresse valentina@revesetgateaux.fr/v2. Aucune photo avec des visages humains n’est acceptée. Toutes les photos seront postées sur la page Facebook de Rêves et Gâteaux. Un jury d’experts en gourmandises choisira la plus jolie, mais le nombre des « j’aime » récoltés par votre photo auront une grande influence dans le choix du jury ! Alors, partagez votre photo et demandez à vos amis de voter pour vous !

Le concours débute le 5 août 2013 et se termine le 31 août 2013 à minuit. Toute photo envoyée a posteriori de cette date ne sera pas prise en compte. Le résultat sera annoncé le 1er septembre.

Le gain, concerne un coffret « kit du cake-designer débutant» : un lisseur à pâte à sucre, un rouleau de 22,5cm., un kit des 8 ébauchoirs à modelage, une roulette à découper rubans, emportes pièces pour la création des fleurs, tapis d’embossage et autres accessoires pour la création des décors en pâte à sucre.

A vos fouets et à vos appareils photos ! N’oubliez pas, envoyez-moi vos créations, partagez et faites « aimé » votre photo !

Petit traité de pâte à sucre (suite 2/3)

Je vous parlais dans mon post précédent de la manière à aborder la pâte à sucre. En fonction de l’utilisation que vous voulez lui donner, c’est parfois mieux de la remplacer par un autre type de pâte. Voici venu le tour du gumpaste sur mon blog !

C’est une pâte qui a une texture similaire à la PAS, mais qui durci beaucoup en se séchant. Cette propriété le rend très utile pour a créations des éléments de décor, mais déconseillé pour couvrir un gâteau ! Vous ne souhaiteriez surement pas faire appel à la tronçonneuse pour couper votre gâteau (même si cela pourrai donner un genre à votre soirée) ! LOL

Contrairement à la PAS, le gumpaste peut s’étaler dans des couches très fines, sans se déchirer. Vous avez deviné, donc, que son domaine d’utilisation est très large :

  • fleurs très réalistes
  • figurines en 3D
  • chaussures ou tout autre cake-toppers (décoration pour le haut du gâteau)
  • rubans et froufrous
  • éléments (détails) des décors (les boucles sur les sacs à main, des perles, …)

Le gumpaste est une pâte extraordinaire pour tout ce qui est de la fabrication des éléments de décor, toutefois son prix est assez élevé ! Alors, une bonne astuce est d’utiliser de la pâte à sucre mélangée à du CMC (carbox ymethyl cellulose). Le CMC est de la cellulose modifiée. En ajoutant environ 1 cuillère à café de CMC à 500g de la pâte à sucre, vous pouvez obtenir un équivalent du gumpaste à moindre frais. La quantité de CMC est à adapté (plus vous mettez du CMC, plus les décorations réalisées vont durcir !). Parfois je mélange de la pâte à sucre à du gumpaste (tant pour tant) pour réaliser des rubans ou autres décorations que je veux fines, mais qui ne doivent pas trop durcir.

Quelle qu’elle soit la pâte choisie, vous devez l’étaler à l’aide d’un rouleau en bois ou polypropylène, sur une surface lisse. Certains conseille d’utiliser de petites quantités de sucre glace, lors de l’abaisse. Je trouve que le sucre glace fond très rapidement et fait coller d’autant plus la pâte au plan de travail. Vous pouvez fleurer votre plan de travail avec de la fécule. Pour ma part, j’utilise parfois du « shortening », cette matière grasse végétale américaine, qu’on trouve en France sous le nom de Crisco. Elle n’est pas remplaçable par de la margarine classique. C’est le seul emploi que je lui donne, car je ne l‘aime vraiment pas dans mes crèmes !

Précautions d’emploi : le gumpaste et la PAS sèchent très rapidement. Lors de vos modelages, utilisez seulement des petites quantités de pâte et couvrez soigneusement le reste avec deux couches de film alimentaire. Si vous réalisez, par exemple, des fleurs et vous voulez couper toutes les pétales à la fois, une astuce largement utilisé par les cake-designer pour éviter le séchage des pétales avant la mise en forme finale, est de couvrir les morceaux de PAS (ou gumpaste, ou autre) avec un linge mouillé. Attention : posez votre linge mouillé par-dessus le film plastique et non en contact direct avec votre pâte !

Gardez tous vos restes de pâte dans un endroit sec, bien filmés dans un récipient hermétique. Généralement la PAS se garde deux mois après l’ouverture de l’emballage, mais vous devez bien sur vous conformer aux indications notés sur l’emballage. Soyez très vigilants avec les conditions de conservation de la pâte « faite maison » !

Bientôt des informations sur la pâte au chocolat, la pâte d’amandes et d’autres pâtes tout aussi passionnantes et pratiques dans la mise en beauté de vos gâteaux.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les envoyer. Si vous avez découvert des astuces pratiques j’aimerai bien les connaître ! Si vous l’utilisez le contenu de cet article pour vos blogs, je vous prie d’avoir la courtoisie d’indiquer la source. Je vous en remercie !

Chronologie d’un gâteau décoré

J’ai souvent des questions du genre: « combien de temps prend la création de ce gâteau ? comment il faut s’organisez ? etc. » Du coup, la première chose que je discute avec les personnes qui viennent prendre des cours de cake-design, c'est le timing de chaque étape de réalisation. Dans le cake-design on n’a pas trop l’intérêt de se prendre à la dernière minute pour la préparer un gâteau. Les éventuels retards (génoises trop friables, décorations qui se cassent, pâte à sucre qui fond, …) ne pourront pas être rattrapés !

Alors, pour vous éviter un tas d’embêtements il faut juste suivre le plan ci-dessus. Commençons, donc :

  • Dès que vous avez décidé de réaliser le gâteau

Préparez les croquis, échantillons des couleurs et tout autre élément qui vous aidera à la création.

Faites la liste des ingrédients et fournitures.

Notez les ingrédients / fournitures que vous devez commander (pâte à sucre, emportes pièces, plateaux, rubans, dummies, …) et recherchez les fournisseurs.

  • Jour J - 2  semaines

Commandez tous les ingrédients et le matériel nécessaire.

Commencez à fabriquer les éléments de décor qui nécessitent du temps pour le séchage. Si vous avez un nombre important des fleurs à réaliser, deux semaines ne seront pas de trop. Gardez, en attendant, vos réalisations dans des boîtes fermées, entreposées dans un endroit  bien sec.

  • Jour J - 1 semaine

Vérifiez la quantité des ingrédients. Cela est très ennuyeux de se rendre compte après la fermeture des magasins que la boîte aux pistoles de chocolat était en réalité moitié vide !

Achetez les fournitures qui vous manquent encore (boîtes de transport, plateaux de présentation, rubans…)

Jour J – 3

Cuisez les génoises ou les biscuits. Réservez-les bien filmés au frigidaire, afin que leur structure se stabilise. Ceci est particulièrement important pour la réalisation des gâteaux sculptés !

Préparez les ganaches ou les crèmes. Réservez-les au frigidaire.

Finissez la réalisation des décors qui ont besoin de sécher.

  • Jour J – 2

Ressortez les génoises et les crèmes du frigidaire. Une fois qu’ils sont à température ambiante, vous pouvez fourrez vos génoises. Filmez bien les gâteaux et réservez-les de nouveau au frigidaire.

Préparez le glaçage royal que vous allez utiliser pour coller les décorations sèches et réaliser les bordures / écritures, etc. Conservez le glaçage royal au frigidaire dans un récipient hermétique.

  • Jour J-1

Couvrez le plateau de présentation avec de la pâte à sucre si nécessaire.

Couvrez chaque gâteau de pâte à sucre et superposez les étages (si vous réalisez une pièce montée).

Laissez le gâteau reposer à température ambiante. L’idéal sera de disposer d’un endroit climatisé ou d’un frigidaire à froid sec (un peu comme les caves à vin). Si vous interposez vos gâteaux au frigidaire, vérifiez au préalable la compatibilité de ce type de stockage avec votre marque de pâte à sucre.

  • Jour J

Décorez le gâteau.

Faites les photos et postez-le sur Facebook, Twitter, Pinterest, ... . Autant de travail mérite bien un peu de vantardise!

Emballez soigneusement le gâteau et transportez-le. Si vous devez transporter des pièces montées c’est très important de superposer les étages la veille, pour permettre à la structure de se stabiliser.

Petit traité de pâte à sucre (première partie)

Une rapide recherche sur le net vous donnera des dizaines / centaines d’articles, plus ou moins fournis, concernant la pâte à sucre. Ce que je veux vous partager aujourd’hui est mon expérience. Je ne vais pas m’attarder sur le sujet pâte à sucre vs. crème au beurre. Tout dépend de votre habilité ! Quant à moi, je préfère largement le rouleau à la poche à douille…

En ce qui concerne le rouleau à pâtisserie, je pense qu’il n’y a pas à avoir une préférence entre la pâte à sucre, le gumpaste, voir la pâte à fleurs. Chacune a son domaine d’utilisation, bien précis. Elles ne sont pas interchangeables en toute circonstance.

Commençons avec la pâte à sucre (PAS) :

Pour moi c’est tout simplement une pâte à modeler comestible ! On peut tout faire : des sujets de décoration, la rouler, l’étaler, couvrir des gâteaux, des cupcakes ou des cookies ! Comme son nom l’indique, son ingrédient principal est le sucre, suivi de sirop de glucose, un peu d’huile, de la glycérine pour une texture malléable, et parfois de la gélatine. Elle contient aussi des conservateurs, arômes ou colorants. Vous pouvez bien sûr trouver sur internet des dizaines des recettes pour la fabriquer par vous-même. Même achetée vous pouvez la personnaliser (la colorer, l’aromatiser, …). Il y a des recettes à base de la guimauve ou de la poudre à lait qui donnent une texture similaire mais bien plus gourmande. Pour ma part j’adore la pâte à la poudre de lait !!! Petite j’adorais manger les roses faites par la maman de ma collègue Pia.

Quel qu’il soit l’ingrédient principal, la pâte à sucre c’est la matière idéale pour donner aux gâteaux une belle surface, brillante et constituer la base de votre décoration. Vous pouvez l’utiliser pour : elle_10

  • Couvrir les gâteaux (qui ne contiennent ni bavaroises, ni mousses ou Chantilly)
  • Faire des éléments de décorations (fleurs, petits sujets, …)
  • Faire des rubans et autres nœuds et froufrous
  • Couvrir les cupcakes ou des cookies
  • Créer des motifs embossés (impressions en relief)
  • Couper des décorations à l’emporte-pièce, etc.

Je dirai que l’unique limite de la décoration en PAS est le talent du cake-designer qui l’emploie. Mais comme toute bonne chose, la PAS a un défaut : elle n’aime pas l’humidité qui la fait fondre. Ne stockez, donc, pas votre gâteau dans le sauna ou à coté de votre plaque de cuisson si vous préparez votre thé. Vous devez le conserver dans une pièce climatisée ou la température ambiante (s’il ne fait pas trop chaud). Il est important de choisir l’intérieur de votre gâteau en fonction ne cette contrainte (pas des fourrages trop humides et surtout, pas des fourrages sensibles de point de vue alimentaire).

Vous pouvez utiliser plusieurs types des crèmes pour fourrer des gâteaux en PAS. Voici celles que je propose le plus souvent à mes clients :

  • Toutes sortes des ganaches (chocolat noir, au lait, lacté caramel, au Nutella, praliné, aux fruits rouge, au chocolat blanc, …)
  • Du fluff (crème à base des guimauves)
  • De la crème au beurre (à l’américaine ou à base de meringue suisse). Attention : la crème au beurre française contient du jaune d’œuf qui est à peine réchauffé par le sirop de sucre ! Ne l’utilisez surtout pas si vous ne cherchez pas à tout prix vous mettre en arrêt maladie pour cause de gastro-entérite !
  • Tous sorts des crèmes à base de meringue suisse (j’utilise du blanc d’œuf pasteurisé) : aux fruits, Spéculoos, pistaches, citron, …
  • Coulis des fruits, purées des fruits, confitures en tout genre
  • Vous pouvez, également, utiliser des fruits en sirop en prenant certaines précautions liées à leur humidité

Vous avez déjà un large choix des fourrage, pourquoi s’entêter de vouloir faire des fraisiers couverts de PAS ?

Car, en effet, il ne faut pas réserver votre gâteau couvert de PAS dans le frigidaire. Une fois votre gâteau refroidi, l’humidité ambiante va se condensé dessus. Vous obtiendrez une surface poisseuse, pas très appétissante et collante. En plus, votre décor risque de fondre et de couler. Si toutefois, vous êtes obligés de garder votre gâteau au frais (canicule, mauvais choix de fourrage, …) vous devez impérativement l’emballer dans une boîte de carton, enrubannée à son tour dans du film alimentaire. Sortez votre gâteau une heure à l’avance du frigidaire pour lui laisser le temps d’arriver à la température ambiante. L’humidité se condensera sur le film alimentaire et le carton absorbera le reste. Une fois l’heure passée, vous pouvez enlever l’emballage. Surtout ne touchez pas votre gâteau si sa surface n’est pas entièrement sèche. Vous risquez de détériorer votre décor.

Vous pouvez également utiliser des vernis alimentaire à l’usage des chocolatiers. Ils :

  • s’appliquent très facilement,
  • donnent un rendu brillant à votre décor,
  • masquent les éventuelles traces de doit,
  • protègent la surface du gâteau contre l’humidité,
  • évitent le dessèchement.

Cet état de lieu autour de la PAS n’est pas exhaustive et vous pouvez bien sûr l’agrémenter de vos observations / expérimentations. N’hésitez pas à me laisser vos remarques. Si vous l’utilisez pour vos blogs, je vous prie d’avoir la courtoisie d’indiquer la source. Je vous en remercie !

Quant à la suite: bientôt, bientôt,....

Autour de la meringue suisse – pour débutants et curieux

Ingrédients : blancs d’œuf en neige, sucre cristal, arômes à votre convenance

Ustensiles : batteur plongeur ou robot de cuisine, fouet, saladier et casserole pour bain-marie, plaque de cuisson et papier sulfurisé, balance de cuisine. Optionnelle : petite cuillère pour goûter encore et encore….

Nettoyez soigneusement vos ustensiles de cuisine. La moindre trace de graisse sur le fouet ou sur le saladier peut empêcher les blancs de monter. Cassez vos œufs et séparez le blanc du jaune. Bien veiller à ne pas laisser des traces de jaune d’œuf dans le blanc.

blog_meringues_jaune

Passez à l’étape fouettage. Retirez les blancs du feu et commencez à fouetter sur vitesse maximale, au batteur plongeur ou avec votre robot de cuisine, jusqu'à ce que le mélange refroidisse (env. 7 – 10 min.). Vos blancs doivent être montés, bien fermes et brillants ! Vous avez obtenu une meringue suisse !Pesez les blancs et ajoutez le double de sucre. Mettez votre saladier au bain-marie et mélangez-les (ne vous fatiguez pas à battre) jusqu'à ce que le sucre fonde complètement. Le mélange doit être bien chaud au toucher. Ne surchauffez pas les blancs sinon ils vont coaguler !! Pour ma part, j’ai un Kenwood et je mets les blancs directement dans sa cuve et la cuve sur feu doux. Je tourne sans relâche la cuve en mélangeant le contenu, mais si vous n’êtes pas à l’aise, utilisez le bain-marie, les blancs cuisent très vite !

La partie rigolote ! Vous pouvez utiliser cette base pour faire des ou bien un fourrage à gâteau bien léger et onctueux !

Pour la meringue :

Vous pouvez les laisser « nature » et dresser vos tas (3-4 cm.) à la poche à douille ou bien avec une cuillère sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Faites cuire au moins 1h30 à 125°C. Elles seront blanches et croquantes. Oubliez les recettes avec ouverture de four à mi-cuisson, etc. et ne vous prenez pas la tête !

Versions :

  • Une fois la meringue montée, mettez le batteur à vitesse minimale et ajoutez les arômes (qq. gouttes d’essence de vanille, caramel, fraises, framboises…). Vous pouvez incorporer des petites quantités de crème de marrons, ou de pâte aux pistaches, … Ayez la main légère sur les quantités, sinon vous allez obtenir une pâte trop molle, et vos meringues vont s’étaler !
  • Vous pouvez saupoudrer les meringues avant cuisson d’amandes effilées, pistaches moulues, … ou bien vous pouvez glisser une fraise Tagada dans le centre de chacune (astuce piquée à Salty-sweet kay & titi love).texte_meringues_blog

 Pour le fourrage :

Une fois la meringue montée, mettez votre batteur sur vitesse minimale. Ajouter l’ingrédient de votre choix, par petites quantités jusqu'à l’obtention de la consistance et du goût voulus.

  • Crème au beurre : une petite cuillère d’essence de vanille et un peu de beurre pommade.
  • Fourrage Spéculoos : deux cuillères de pâte à Spéculoos
  • Fourrage chocolat : deux cuillères de chocolat en poudre 100% teneur en cacao
  • Cream-cheese : deux cuillères de Philadelphia ou un fromage similaire

Important ! La meringue doit être refroidie (température ambiante) et les autres ingrédients bien à la même température avant de faire le mélange!

Vive les vacances – jeu concours

Règlement du concours: Pour participer vous devez Le concours débute le 6 juillet 2013 et se termine le 31 juillet 2013 à minuit. Tout commentaire posté a posteriori de cette date ne sera pas pris en compte. Le tirage au sort sera réalisé de façon automatique en utilisant un logiciel de génération des nombres aléatoires et aura lieu le 1 août. Le résultat sera annoncé le même jour à partir de midi Le gain, d’une valeur de 100 € concerne un cours privé « cupcakes fantaisies » (2h30) pour deux personnes. Vous apprendrez à:
  • Réaliser une pâte à cupcakes, une ganache et un fluf
  • Utiliser la poche à douille pour remplir des caissettes ou fourrer les cupcakes
  • Réaliser des éléments de décor (fleurs, …) en pâte à sucre
  • Vous recevrez toutes les recettes et emporterez vos créations
Le gain est valable 6 mois à partir du 1 aout 2013 La date de l’atelier serra choisie par le gagnant dans une liste des disponibilités. Il a lieu dns mon atelier de St.-Egrève. A vos cliques... jouez !
Page 5 sur 7«...34567