Colorer sa pâte à sucre comme un pro

Colorer sa pâte à sucre – les idées reçues

J’ai suivi ces jours –ci plusieurs discutions sur les groupes de cake design concernant les pâtes à sucre et le fait de les colorer maison …  Beaucoup annoncent très catégoriquement que telle marque est de la m…. car elle ne se colore pas bien et qu’elle se déchire après coloration… D’autres mettent en cause les colorants qui ne sont pas assez pigmentés, … En revanche, pas une seule personne ne se pose la question de ce qui se passe avec la pâte à sucre quand elle est colorée maison et comment améliorer sa qualité.

Je colore maison toute ma pâte à sucre, quelle qu’elle soit la couleur, du rouge au noir avec le même succès ! Comment je m’y prends ? En utilisant juste le bon sens. Je pars du principe qu’en ajoutant qq chose dans la pâte à sucre on change sa composition, donc ses propriétés. Quoi faire donc ? Choisir un colorant, le moins humide possible, qui puisse se mélanger parfaitement avec ma pâte et qui soit suffisamment concentré afin d’obtenir la bonne couleur sans ajouter le tub entier.

Colorer sa pâte à sucre – comment s’y prendre

A partir de là, je crois qu’on a tout dit. Je parle des colorants et leur utilisation dans cet article : http://revesetgateaux.fr/miscellanee-des-colorants-alimentaires

Une fois votre colorant choisi, mélangez une partie du colorant avec une partie de pâte à sucre. J’utilise uniquement des colorants gels ou pâte ! Ceci est très important. Je donne le détail dans l’article nommé ci-dessus. Ce morceau de pâte à sucre coloré, sera mon colorant pour le reste de la pâte à sucre. Je prends des quantités suffisantes et je rajoute dans ma pâte à sucre blanche, jusqu’à ce que j’obtiens la couleur / nuance de mon choix.

Mais comme toute le monde a remarqué, le fait de colorier et de malaxer autant la pâte à sucre la chauffe et la rende collante, poisseuse, comme avec des grumeaux ou des déchirures impossible à faire partir. C’est normal. Nous avons altéré sa composition, nous l’avons trop chauffée… La solution. Je réalise toutes mes colorations 24h avant et je garde la pâte à sucre bien filmée. Le résultat ? Le lendemain sa composition est parfaite et les couleurs bien plus intenses et profondes. Un gris foncé sera vraiment noir 24h plus tard.

Faites attention à ce délai de 24h. Bien souvent, les nuances varient et même de beaucoup entre le moment de la coloration et celui de la présentation du gâteau si la pâte à sucre est étalée de suite. J’ai fait la désagréable découverte avec un gâteau de mariage que j’ai recouvert d’une belle nuance saumon et après quelques heures la nuance était plutôt rose, vers rose bonbon.

Une autre remarque est que sur les pâtes à sucre noir et rouge, par exemple, en étalant on a l’impression que la couleur est moins vive, plus délavée. Une fois la pâte à sucre étalée sur le gâteau, le rendu sera de nouveau bien intense et couvrant.

Pourquoi j’ai choisi la coloration maison ? Pour avoir exactement la bonne tente de pâte à sucre, dans la quantité désirée et tout de suite ! Et aussi parce que c’est bien moins cher que d’acheter des pans de pâte à sucre déjà colorés. Ceci c’est valable uniquement dans le cas des pâtissiers pro qui consomment beaucoup des pâtes à sucre des coloris variés au fil de leurs commandes. C’est moins valable pour les amateurs qui eux, n’ont pas facilement la possibilité d’acheter des colorants si variés.

********          Un peu de législation maintenant !      ***********

Je reprends ma mise en garde concernant les colorants. Les colorants sont des ingrédients appartenant à la catégorie des additifs. En Europe, l’utilisation des additifs est strictement réglementée selon le principe dit «de listes positives». Cela veut dire que ce qui n’est pas expressément autorisé est interdit. Les colorants sont autorisés dans la nourriture pour le:

  • Rétablissement de l’aspect initial des denrées alimentaires dont la couleur a été altérée par la transformation, le stockage, l’emballage et la distribution et dont l’attrait visuel se trouve ainsi diminué,
  • Amélioration de l’attractivité visuelle de denrées alimentaires,
  • Coloration de denrées alimentaires normalement incolores.

Selon le règlement n°1333/2008, les denrées sont classées en catégories/sous-catégories. Pour chacune d’entre elles, la liste positive des colorants autorisés est plus ou moins longue et les dosages associés plus ou moins importants. Votre pâtissier doit veiller ne pas dépasser les doses imposées par la loi. Alors ne vous étonnez pas que ces dernières années les macarons ont changé leur couleur pétante pour une robe plus pastel et que de moins en moins de pâtissiers proposent des rainbow cakes. C’est uniquement pour votre santé !

Personnellement je n’utilise pas :

  • Le dioxyde de titan(E171 – la couleur blanche). Classé cancérigène possible pour l’homme depuis 2006 par le Centre international de recherche sur le cancer, il n’est pas interdit en France et vous le retrouvé dans une large quantité des desserts (ceux avec des jolis nappages brillants, des couvertures blanches immaculées, les bonbons, le chewin-gum, etc.).
  • Le rouge cochenille(E124). Classée cancérigène possible il est interdit en plusieurs pays d’Europe, pas en France. Depuis 2009 l’additif est étiqueté avec mention « Peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants » (ainsi que E102, 104, 110, 122 et 129). Vous le trouverez dans des endroits très inattendus comme la charcuterie, la viande hachée…

Pour diminuer le plus possible l’ajout de colorant dans mes préparation, je ne commercialise pas des « rainbow cakes » et assimilés et je préfère colorer ma pâte à sucre à l’aérographe et non pas dans la masse pour la couverture de mes gâteaux. Chaque fois que j’ai calculé le pourcentage de colorant à intégrer dans mes gâteaux, les rainbows cake explosaient les seuils.

Maintenant vous savez tout pour le choix de vos colorants. Pâtissez bien et laissez-moi vos commentaires et questions sur mon blog ou sur ma page ! Votre expérience avec les colorants m’intéresse.

RKT / CRAM dans le cake design

Je viens d’avoir une demande en MP sur le sujet du RKT ou CRAM. C’est un sujet qui revient tout le temps donc je me suis dit qu’une petite remise à niveau s’impose.

 

Cette matière, souvent utilisée en cake design est simple à travailler et utiliser. Mais qu’est ce qui se cache sous ce nom ?

RKT est l’abréviation de Rice Krispies Treat, tandis que le CRAM est sa traduction en français : croustillant à modeler. C’est une sorte de mélange des céréales et guimauve qui se rapproche beaucoup des barres de céréales. Il peut être aromatisé et amélioré à volonté afin de pouvoir s’adapter à tous les goûts.

La recette du RKT / CRAM est très simple 

Prenez des quantités égales de guimauve et des céréales (plutôt du riz soufflé nature ou au chocolat). Ajoutez dans les céréales des fruits à coq

ue hachez ou des arômes si vous souhaitez améliorer son gout.

Réalisation :

  • faites fondre la guimauve aux microondes dans un bol enduit de matière grasse végétale (huile neutre, Crisco,…)
  • ajoutez les céréales
  • mélangez avec une cuillère en bois enduite de matière grasse
  • laissez durcir
  • sculptez la forme désirée

Utilisation et conservation du RKT / CRAM:

Cette matière permet à réaliser des modelages plus légers que s’ils étaient entièrement en pâte à sucre. Elle permet de travailler en volume et utiliser que des matières comestibles. J’avoue que j’adore le gout et le touché du RKT / CRAM. Parfois je fais uniquement pour mon quatre heures.

Vous pouvez le modeler, couper, sculpter, colorier, peindre à envie afin de réaliser tout type de décoration sur vos gâteaux.

La conservation est longue durée. Il doit être stocké dans un récipient fermé, à l’abri de la lumière, la chaleur et l’humidité. Vous pouvez le garder des semaines. Parfois je fais des plaques et je les utilise au fur et à mesure, en fonction de mes besoins.

Astuces :

  • modelez la forme souhaitée pendant que le RKT / CRAM est encore tiède et mou
  • faites le modelage avec les mains mouillées afin d’éviter qu’elles collent. Mouillez vos mains régulièrement.
  • Pour faire durcir votre RKT / CRAM plus vite, vous pouvez le mettre une petite heure au congélateur. Le RKT / CRAM ne doit pas sécher pour durcir comme la pâte à sucre, mais tout simplement refroidir afin que la guimauve relie bien les céréales entr’elles. Cette astuce, que je tiens de Laetitia Kessous, m’a sauvé bien souvent la mise !
  • Lissez votre modelage en RKT / CRAM avec une petite râpe à fromage afin d’avoir une surface parfaite pour la recouvrir avec la pâte à sucre.
  • Vous pouvez le lisser également en ajoutant une ganache de lissage, bien serrée et refroidie. Je le fais régulièrement car je n’aime pas mettre une couche épaisse de pâte à sucre. Je préfère avoir un modelage très lisse et une fine couche de pâte à sucre.

Astuce ultime :

Ah, oui ! Il existe également. Si vous souhaitez avoir un RKT / CRAM qui se travail terriblement bien, cela suffit tout simplement de légèrement réchauffer un RKT / CRAM déjà durcit. Il sera plus compact, plus malléable, avec moins de trous et bosses.

C’est pour cela que je travaille la plus part du temps sur du RKT/ CRAM de deux jours d’âge ! 😉

Pâtissez bien et laissez-moi vos retours sur la recette ou les photos de vos réalisation, cela me fera vraiment plaisir. Cet article est la propriété de Rêves et Gâteaux et vous est offerte gracieusement, donc ne l’utilisez pas à titre commercial ! Sur vos blogs n’oubliez pas d’indiquer la source. Je vous en remercie pour votre compréhension !

Vous pouvez continuer la discutions sur ma page Facebook. N’hésitez pas l’enrichir de votre expérience, vos astuces.

Renshaw – astuces et conseils d’utilisation

rensh1Voici venu le moment de vous donner mes astuces en ce qui concerne la Renshaw.

En France, toute discussion sur le cake design fait naître des débats interminables et pour la plus part du temps stériles. C’est le cas du choix de la pâte à sucre également. Chacun vient avec la marque « idéale » de pâte à sucre et décrète que les autres ne valent rien. Mais choisir une pâte à sucre implique beaucoup des critères : la facilité de travail, le rapport qualité / prix, la facilité et la rapidité de l’approvisionnement, le choix en couleurs, la facilité de l’utiliser en couverture et/ou modelage…

Ces discutions m’amusent pour la plus part du temps. Surtout quand on oppose à des marques avec grande expérience dans le cake design, des produits apparus récemment en surfant sur la vague du « à la mode ». Des produits vendus dans des boutiques qui n’ont pas grand-chose avec l’alimentaire et la pâtisserie. Ce qui m’étonne le plus est qu’on soit prêts à payer des prix si importants (car je regarde uniquement le prix au kg) pour des produits de si piètre qualité.

Par mon métier et ma participation à beaucoup des salons de cake design j’ai eu la chance de tester pratiquement tous les produits en vente en France et Europe. Il y a bien sur plusieurs qui ont attiré mon attention : Massa Ticino, Sodifer, Renshaw, Satin Ice (quoi que j’ai renoncé définitivement depuis leur nouvelle formulation), Puratos, Laped, Saracino, Squires Kitchen, Vahiné, Casa (ben oui, je ne critique que ce que je connais),… Mais je me rends compte avec le recul que depuis le début j’ai favorisé la RENSHAW. J’ai travaillé pratiquement qu’avec cette pâte à sucre en couverture.

Pourquoi tant des différences sur les pâtes à sucre Renshaw quand elles sont utilisées pour la couverture des gâteaux?

La Renshaw est peut-être le no 1 des pâtes à sucre en Angleterre. Vous ne pouvez pas dire qu’ils ne sont pas forts les anglais en cake design !!! Ils ont plusieurs déclinaisons dans leurs gammes tant au niveau de la recette, qu’au niveau des coloris et utilisations (couverture, modelage)… Ils proposent 3 grandes catégories :

  • la Rolled fondant qui existe en 250g, 500g, 1kg et 2,5kg
  • la Covering paste qui existe en 1kg et 2,5kg
  • la pâte à sucre Extra qui existe à ce jour en 1kg et 10 kg.

Tout cela est dû à leur composition (plutôt aux additifs utilisés) :

  • La classique Rolled fondant contient l’additif E413 (la gomme adragante). Ce produit naturel donne l’élasticité à la pâte et confère des propriétés stabilisantes, gélifiantes et épaississantes
  • La Covering paste contient du CMC ou E466 (gomme de cellulose). C’est un produit de synthèse qui a les mêmes propriétés que la gomme adragante mais une efficacité supérieure.
  • La pâte à sucre Extra contient de la gomme adragante et du CMC. Cela améliore nettement les propriétés vis-à-vis de ses grandes sœurs. Ce n’est pas ce qu’on nomme communément une pâte à sucre « tropicale ». Elle résiste toutefois très bien à l’humidité et à la chaleur. Son parfum et son odeur sont également améliorés.

Pourquoi avoir choisi la Renshaw pour la plus part de mes gâteaux ?

rensh4Pour moi elle n’est ni trop molle, ni trop dure, juste ce qu’il me faut. Il n’y a pas de rupture de stock dans l’apprivoisement. C’est un critère très important, car je l’achète sur des sites des revendeurs comme vous tous. Je ne peux pas me permettre me retrouver en rupture. Je passe toute de même entre 10 voir 20 kg. par semaine ! Le prix est un facteur important car en France c’est très difficile de facturer le juste prix pour un gâteau américain. Donc la Renshaw et ses prix en milieu de la fourchette, me convient parfaitement.

Je l’ai beaucoup utilisée dans des conditions extrêmes : couverture de gâteau sculpté 500 parts à Bastia, travail sur les projets de French Cake Union, couverture des étages très hauts (jusqu’à 20cm en hauteur), … et j’ai toujours eu le même plaisir à le faire.

Comment travailler ma pâte à sucre Renshaw afin qu’elle ne colle pas ?

rensh2Tous ceux qui ont pris des cours de cake design avec moi ont pu voir et tester les qualités de cette pâte à sucre. On me dit trop souvent que la pâte à sucre Renshaw colle ou craque… Pour ma part, je n’ai pratiquement jamais ce problème. J’ai remarqué avec le temps qu’elle a les meilleures propriétés quand elle est travaillée à 19 – 21°C et une humidité entre 49 – 52%. Vous me direz que vous ne travaillez dans un laboratoire comme le mien ou on peut régler température et humidité ? Même la sonde météo la plus simple donne ces informations. Utiliser votre hotte pour brasser de l’air et diminuer l’humidité intérieure. Pour la température je dirai que c’est imprudent de travailler des desserts à plus de 22°C car le risque de développement des bactéries devient plus important.

Je travaille la pâte à sucre avec mes mains enduites de Crisco. Je ne rajoute pas du Crisco directement dans la pâte à sucre. Trop de Crisco lui donne une consistance de pâte à guimauves et la fait craqueler. Laetitia Kessous de Cake Délices (qui m’a beaucoup réconforté dans mon choix) m’a appris une astuce très simple : la malaxer jusqu’à ce que sur le bord on ne voit plus aucune aspérité, fissure ou trace. Le fait d’utiliser du Crisco pour enduire ses mains lui donne plus d’élasticité et rallonge le temps de durcissement. Du coup j’ai le temps nécessaire à la réalisation des angles droits.

Si elle est trop molle car vous vous situés en bordure de mer, ajoutez un soupçon de CMC lors du malaxage. Cela résoudra votre problème. C’est une astuce que j’ai appris en Corse à l’aide de Chantal Righetti des Délices de Tatie.

Je l’étale sur un plan de travail en polypropylène, avec un rouleau également en matière plastique. Je n’ai pas besoin pour le coup d’ajouter quoi que ce soit pour éviter que cela ne colle pas au plan de travail. Je bannis l’inox et le marbre car trop froids. Ils font durcir plus rapidement ma PAS. Toutefois, si je n’ai pas le choix du plan de travail, j’applique un voile de fécule sur la surface sur l’laquelle j’étale ma PAS. Pas plus, juste un voile. Si la fécule fait des taches sur la PAS c’est que vous avez trop mis.

Astuce : Pour enlever les taches de fécule sur votre Renshaw, utilisez un appareil à vapeur pour PAS ou un pinceau avec de la vodka. Vous pouvez également passer vos doigts ou un pinceau légèrement enduits de Crisco.

Comment aromatiser ma pâte à sucre RENSHAW ?

rensh3Certains critiquent son mauvais gout ! J’applique ma pâte à sucre sur une couche de ganache de couverture au chocolat noir. Depuis que j’ai choisi cette manière de couvrir mes gâteaux, mes clients me disent facilement à quel point ils prennent du plaisir à la manger.

Il y a peu des manières qu’on peut utiliser pour aromatiser une pâte à sucre. Ajouter des arômes liquides ou en poudre équivaut à changer la composition chimique de la pâte à sucre. Elle peut se craqueler ou coller… J’ai testé pratiquement tous les produits sur le marché. Pour moi, ceux qui ne modifient en rien ma pâte à sucre ce sont les huiles essentielles ! 3 à 5 gouttes de l’huile de votre choix et vous obtiendrez une pâte à sucre délicieusement aromatisée ! Vous pouvez ainsi utiliser par exemple de l’huile essentielle de citron pour une pâte à sucre qui sent délicieusement le zeste et à un gout frais et gourmand.

Attention : vous devez utiliser uniquement des huiles essentiels bio, compatibles avec l’alimentation humaine. Ne donnez jamais cette pâte à sucre aux enfants de moins de 6 ans ou aux femmes enceintes.

Pâtissez bien les amis! Laissez-moi le retour sur vos expériences avec la Renshaw ou les photos de vos réalisation, cela me fera vraiment plaisir. Cet article est la propriété de Rêves et Gâteaux. Sur vos blogs n’oubliez pas d’indiquer la source. Je vous en remercie pour votre compréhension !

RDV sur ma page Facebook pour plus des conseils et astuces.